QU’EST-CE QUI PEUT CHANGER APRÈS LE CONFINEMENT ?

Basé sur le Covid-19 Barometer Mauritius (vague 1 & 2)

À quelques jours du déconfinement espéré, les Mauriciens semblent moins préoccupés par la situation du Coronavirus, comparés au mois d’avril 2020 : 52% contre 68% en avril 2020. Cependant, ils restent inquiets et craignent une autre vague de la pandémie. Plus de la moitié des Mauriciens déclarent être déjà impactés en termes de revenus.

Les principales attentes des Mauriciens, après cette période de confinement, sont, premièrement, et loin devant les autres attentes, de revoir leur famille, puis de retrouver leur routine religieuse, culturelle et professionnelle. Les plus jeunes attendent aussi avec plus d’impatience de revoir leurs amis.

Même si elles sont moins prioritaires que les interactions sociales, les sorties sont attendues avec impatience : dans l’ordre de préférence, les sorties au restaurant ou foodcourt, le shopping, le sport, les pique-niques ou encore, pour une plus petite proportion, des week-ends dans des campements ou à l’hôtel.

Comment l’expérience du confinement peut-elle changer les attitudes et les habitudes?

Il est sûrement encore trop tôt pour comprendre toutes les conséquences à long terme de cette période inédite. Il est probable que pour une bonne partie des Mauriciens, les anciennes habitudes seront vite de retour. Cependant, les résultats du baromètre permettent d’identifier que les Mauriciens auront tendance à revoir leur façon de gérer leurs relations familiales, leur budget, la façon de faire ses achats et également leur organisation du travail.

Il existe déjà un premier consensus sur le fait que cette période de confinement a impacté très positivement le temps consacré à soi, à prendre soin de sa santé, de même que les relations familiales et l’alimentation.

Les contraintes budgétaires grandissantes ont également des conséquences sur la gestion du budget. Concrètement, cela se traduit par la volonté de mieux planifier ses dépenses (86%) et de faire des économies pour faire face aux difficultés à venir (85%), mais également faire attention aux promotions, mettre en priorité l’alimentation et cuisiner plus à la maison.

Quelles seront leurs priorités ?

En termes de priorités à venir, les Mauriciens citent d’abord la famille, suivie de la gestion de leur budget. Si la famille a toujours été au centre des préoccupations, le confinement semble nettement renforcer l’envie de se voir, se rassembler et globalement de passer plus de temps avec la famille. On note aussi une forte entraide financière entre les membres de la famille.

L’impact sur le travail sera également important. En effet, pendant cette période, plus d’un tiers des actifs ont déclaré avoir continué à travailler depuis la maison. Cette expérience a été pour une grande majorité positive. Les Mauriciens en télétravail ont aimé l’autonomie, le gain de temps sur les transports et la flexibilité des horaires.

Par conséquent, la moitié de ceux en télétravail forcé, aimeraient négocier de pouvoir, en partie, continuer le télétravail une fois le confinement levé.

Il est intéressant de noter que près de 50% de ces télétravailleurs se sont sentis plus efficaces dans leur travail.

POUR ALLER PLUS LOIN :

Le Baromètre Covid19 – Vague 1 et 2 sont disponibles

Un atelier de Relance Marketing de 4h sera organisé le 10 juin et le 18 juin en intra-entreprises ou sur-mesure pour une organisation (HRDC approved) : https://kantartns.io/recovery-marketing-road-map/

KANTAR (Océan Indien)
Contact : Katouskia Sawmy katouskia@kantartns.io – T 57243158
www.kantartns.io

Get in touch
nathalie-job-kantar-mauritius-indian-ocean

Nathalie Job, Growth Strategy

28 May 2020
Get in touch