Quelles évolutions des relations Manager v/s Collaborateurs dans le cadre du télétravail?

L’étude menée en 2021 par l’université Paris Dauphine-PSL et Kantar a pour objectif de faire un focus sur les pratiques de management et la relation manager –collaborateurs  en situation de télétravail et de se projeter dans le monde d’après. L’étude a été menée auprès de 1000 actifs basés en France et ayant expérimenté le télétravail.

19 July 2022
Reading Time: 5 minutes

Pour aller plus loin :

Télécharger le résumé de l’etude

Globalement, l’impact du télétravail sur les relations collaborateurs / manager est différemment apprécié par les collaborateurs : 1/3  de positifs, 1/ 3 de négatifs et pour un peu moins d’un tiers, pas d’impact notable. Il y a en revanche un assez fort consensus sur l’importance du rôle de leur manager et l’évolution de son rôle : 61% des collaborateurs pensent que le rôle de leur manager s’est complexifié avec le télétravail. D’ailleurs plus des 2/3 ne pensent pas que le métier du manager est devenu moins utile.

Cependant, seulement 42% des collaborateurs estiment que le télétravail est ou a été, un véritable accélérateur de transformation des pratiques managériales de leur  N+1.

Près de 40 % des personnes interrogées ont une forte attente sur l’amélioration de 3 pratiques managériales : les entretiens informels pour prendre le pouls ,une ambiance de travail conviviale et une définition de règles de fonctionnement.

Business insights available immediately

Brand Image & Customer Experience Turnkey Reports

Brand awareness and image analysis | Brand Reputation | Customer Experience KPIs

See the Reports

Le télétravail, un mode d’organisation du travail qui suppose une relation managériale renouvelée ?

LE POINT DE VUE DES COLLABORATEURS

Les collaborateurs sont assez nombreux à penser que le rôle de leur manager s’est complexifié, mais seulement 21% pensent que la légitimité de leur manager a augmenté. 42% des collaborateurs pensent que le télétravail est ou a été, un véritable accélérateur de transformation des pratiques managériales de leur N+1.

La mise en œuvre de ce nouveau mode d’organisation et de nouvelles pratiques utilisées en management  interrogent sur l’importance de la confiance, du contrôle et de l’autonomie des collaborateurs. Si la relation de confiance semble avoir progressé, le management n’est pas devenu plus participatif pour autant et l’encadrement du travail n’est pas systématique

LE POINT DE VUE DES MANAGERS

60 %  des managers estiment que le télétravail a été un accélérateur de changement de leurs pratiques managériales.

Le contexte inédit lié au COVID a montré  au fil des mois, une capacité ou tout du moins une volonté  des managers à mettre en place de nouvelles pratiques de management.

La crise sanitaire a été un accélérateur de changement managérial. Le manager à  dû  repenser sa manière  de piloter et d’animer ses équipes  et n’a  pu se satisfaire de quelques ajustements de posture .La coordination quotidienne est plus complexe à distance et  le choix des priorités plus difficile à gérer .

Il a dû lâcher-prise quant au contrôle de l’activité et aller plus loin en matière d’autonomie et d’anticipation.

Parmi les nouvelles pratiques mises en place, en tête :  les points hebdomadaires (75%), l’adoption d’un management plus participatif (64%) , moins de contrôle et plus de confiance (62%), moins d’accent  mis sur le présentéisme (62%). Egalement, l’empathie envers le collaborateur, en période de crise sanitaire, ressort particulièrement parmi les pratiques du management.

En ce qui concerne les évolutions envisagées ou à renforcer par les managers on note (1) le développement d’une ambiance conviviale, (2) la formalisation de certaines procédures et (3) l’augmentation des interactions avec les collaborateurs.

En parallèle de ces pratiques à distance, les managers mettent en place des activités pour s’assurer de la transmission des valeurs des l’entreprise, lors des retours en présentiel des collaborateurs. Cependant, ces efforts ne sont pas autant perçus par les collaborateurs. De même, les efforts pour renforcer le lien social, semblent suffisants pour les managers, alors que la moitié des collaborateurs ne reconnaissent pas ces efforts.

FOCUS SUR LES REUNIONS : DES REUNIONS A DISTANCE  REELLEMENT PLUS EFFICACES ?

69% des managers qui ont participé à l’enquête  déclarent faire plus de 6 réunions en visio-conférence par semaine. Dans 67% des cas, ces visio-conférences durent entre 30 minutes et une heure et dans 20% des cas plus d’une heure.

Les collaborateurs sont certes plus assidus pour 71% d’entre eux  mais une question se pose sur leur participation active. On notera qu’ils font en parallèle de leur réunion d’autres activités (68%) et les managers en sont pleinement conscients .

Les collaborateurs prennent beaucoup moins la parole qu’en présentiel (84 %) et les managers l’ont constaté pour 76% d’entre eux . Ce constat montre que le télétravail ne favorise pas l’expression collective, le débat d’idées et la controverse qui sont absolument nécessaires pour faire progresser nos organisations.

EN CONCLUSION

Il existe une grande différence de perception entre la façon dont les managers se perçoivent  et la façon dont leurs collaborateurs les voient,  notamment quant à l’organisation, les règles de fonctionnement, la valorisation, la participation et  l’ambiance dans l’équipe . Cependant, managers et collaborateurs sont en phase sur deux points de progrès réels : le développement de l’autonomie et la confiance accordée par les managers aux télétravailleurs.

Le manager doit néanmoins encore progresser dans ses pratiques pour réduire l’individualisme favorisé par le télétravail. Il  aura pour mission de développer le sens du collectif , notamment lorsque les collaborateurs reviennent au bureau  mais aussi de mieux valoriser les collaborateurs qui sont à distance.

Pour aller plus loin :

Télécharger le résumé de l’etude