L’ÉPÉE DE DAMOCLÈS

Des insights consommateurs basés sur l’étude de Kantar, C19 Barometer Mauritius (vague 1, 2 & 3)

L’impact de la pandémie ne cesse de s’accroître au niveau local et international.

Si les Mauriciens ont désormais moins peur d’être malades ou touchés personnellement par la maladie, le spectre de la deuxième vague, largement véhiculé par les médias internationaux et relayé localement sur les réseaux sociaux, participe à la détérioration du climat de confiance.

Paralysé par des lendemains peu souriants, et une actualité économique en berne, le consommateur devient prudent, planifie et se concentre sur les dépenses essentielles. Cependant, pour les moins affectés, il reste important de satisfaire les besoins de la famille, notamment des enfants, quitte à sacrifier d’autres dépenses.

Un climat d’attentisme qui freine les projets et encourage la procrastination

covid-wave-3-kantar

Le benchmark international de Kantar, basé sur des pays européens, américains, asiatiques et africains, est légèrement en dessous, à la même date. Ce résultat nous permet de nous interroger sur la rationalité de l’inquiétude des Mauriciens, alors que nous vivons dans une quarantaine nationale. La nature insulaire de notre population explique en partie cet enclin au repli ; cependant le climat de communication ou non communication semble exagérément renforcer ce trait de caractère, au dépend d’une économie déjà largement affectée.

Des ménages rapidement impactés dans leur gestion du budget familial…

L’ampleur de l’impact sur les revenus des ménages mauriciens s’est accrue et est forte en comparaison au benchmark international qui est de 59% en juillet 2020. Cette réalité renforce l’hypothèse de la relative fragilité des revenus des ménages.

En effet, quasiment 17% de la population active travaille à son propre compte ou pour une activité familiale et au moins 7% est au chômage. A cela s’ajoute la forte diminution des « side-business » qui sont des sources non-négligeables de revenus pour une partie des ménages et qui, habituellement, leur permettent de faire face aux dépenses moins essentielles.

kantar-wave-3

En moins de 2 mois, la gestion du budget est devenue la priorité des ménages, et cela quel que soit l’âge. Les consommations non-essentielles sont attentivement analysées, les décisions pesées, et la consommation à la maison privilégiée.

kantar-wave3-barometre

…et qui font le choix de la rationalisation et de la gestion des priorités, tout en essayant de préserver les loisirs et sorties familiales.

Dans un tel climat, les consommateurs sont en attente, de la part des entreprises et des marques, de solutions pragmatiques pour réduire leur angoisse et préserver leur style de vie. Pourtant, peu d’entreprises, de marques ou d’institutions sont reconnues, à ce stade, par les consommateurs pour leur contribution et support à la communauté. Que ce soit les actions ou la communication qui en soient responsables importe peu, la préférence et l’engagement aux marques pourraient en être impactés.

POUR ALLER PLUS LOIN :

  • Achetez le rapport du Baromètre Covid19 – Mauritius (derniers résultats juillet 2020)
  • Organisez une présentation pour vos équipes, des Consumer Insights tirés du Baromètre Covid19 (1h00)
  • Organisez un atelier de Relance Marketing de 4h00 pour un minimum de 8 participants, animé par 2 consultants de Kantar, sur la base des Consumer Insights tirés du Baromètre Covid19 et des rapports de Market Intelligence de Kantar comme Kantar Audience, Kantar Shopper et E-Shopper: (HRDC approved) : https://kantartns.io/recovery-marketing-road-map/

KANTAR (Océan Indien)
Contact : Katouskia Sawmy katouskia@kantartns.io – T 202 0055
www.kantartns.io

Get in touch
nathalie-job-kantar-mauritius-indian-ocean

Nathalie Job, Growth Strategy

3 August 2020
Get in touch